Frelons à gogo

Publié le par Jean-Marc NAILLON

J'avais parlé des frelons asiatiques au printemps, sans que mes ruches ne soient inquiétées, mais je pensais bien que l'extension rapide de leur territoire les amènerait jusqu'à mon rucher.

C'est chose faite! Lors d'une visite rapide du rucher, Basile s'est écrié: "un frelon asiatique!!!"

Une rapide claque sur le frelon en vol stationnaire à quelques centimètres de la planche d'envol de la ruche et la bête s'est retrouvée à terre, un coup de talon bien placé l'a achevé... Ce qui nous a facilité les choses pour l'identifier à coup sûr. D'autres visites ont permis de nous apercevoir que les frelons sont bien présents, et c'est équipés de raquettes de badminton que nous avons réussis à en tuer une dizaine.

Je suis bien conscient que ce n'est pas de cette manière que nous empêcherons une prédation importante de nos abeilles dans les deux mois qui viennent, alors on a mis en place des pièges à bière. En quelques jours, quelques frelons sont venus s'y noyer ( des frelons aiatiques comme des frelons européens). Et nous avons essayé une stratégie un peu plus risquée: En reprenant l'idée de Richard, nous avons tenté de capturer un spécimen vivant. Pas facile d'abattre un frelon en vol d'un coup de raquette sans trop l'abimer! Après quelques tentatives infructueuses, c'est Basile qui a eu la main suffisamment légère pour ne pas couper le frelon en deux. Une fois mis dans une boîte, j'ai essayé de lui déposer sur le thorax une goutte d'insecticide pour les fourmis; afin qu'il la rapporte au nid (c'est de la lutte chimique très ciblée). C'est en fait le même geste que lorsqu'on marque une reine, mais je dois dire que c'est un peu plus délicat et angoissant. Au bout du compte, le frelon s'est envolé, emportant son fardeau empoisonné sur le dos.

Deux v"espa vélutina " dégommés" à la raquette

Publié dans Nos abeilles en danger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lefaiseur 24/08/2007 12:27

Et bien nous ici on a eu des frelons, asiatiques? j'en sais rien toujours est il qu'ils avaient élus domicile dans notre cheminé! Allo SOS frelon et hop plus rien ouf!

Jean-Marc NAILLON 24/08/2007 20:39

Il faudrait un spécimen de tes frelons pour pouvoir les identifier. Si tu retrouves un cadavre, envois la photo, je pourrais peut-être te dire s'il s'agissait d'envahisseurs ou de nos vespa crabo habituels. Ou alors fais le passer par le canal Marien-Basile pour qu'il arrive jusqu'à Moussidière.