Ruche volante

Publié le par Jean-Marc NAILLON

Hier soir, je suis allé rechercher deux colonies que j'avais délocalisées pour quelques temps à Marquay. Il s'agissait d'essaims issus de mon rucher, qui s'étaient d'abord installés dans des pièges à essaim, et que je voulais déplacer.

L'une d'elle était contenue dans une ruche Dadant 12 cadres, sur laquelle j'avais placé une hausse (Initialement l'essaim était arrivé dans une ruchette 6 cadres, il était particulièrement costaud, alors je l'avais transféré dans une ruche en réserve puis je lui avais ajouté une hausse lorsqu'il s'était suffisamment développé).

Au retour, il faisait nuit et il n'était pas question de descendre le véhicule au rucher car les pluies des derniers jours avait suffisamment détrempé le sol pour que je craigne de m'y enliser. Avec Martin qui était venu m'aider à porter cette caisse, nous avons chargé la ruche sur la brouette (voir descriptif dans un article précédent). Nous avons coupé à travers le pré, dans le noir, et patatras! Une taupinière mal placé a fait culbuter la brouette et son contenu. La ruche a roulé au sol.

Heureusement, nous avions pris la peine de la sangler correctement pour le transport: plancher, corps, hausse et toit sont restés solidaires.

Vite, nous l'avons replacé sur la brouette pour terminer le déplacement et ce matin, je suis allé contempler le désastre: Et bien pas du tout. A ma grande surprise, tout les cadres étaient en place. La propolis les avait suffisamment collés pour permettre à l'ensemble de résister au choc.

Dans quelques jours, il faudra tout de même que je vérifie la bonne santé de la reine pour voir si elle a survécu à la cabriole !

La ruche acrobate sagement installée

 

Publié dans Des travaux au rucher

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article