Retour, pour les OGM

Publié le par Jean-Marc NAILLON

Retour au blog , actualité oblige. Quelques articles prochainement sur ce qui s’est passé au rucher pendant ces 2 derniers mois, à l’Abeille Périgordine, ou dans l’actualité.

J’ai pris connaissance du projet de loi sur les O.G.M. envoyé par M. Borloo au Conseil d’état.

Décevant, très décevant pour l’apiculture.

Tout d’abord, envolé le moratoire ! pchiiii ! disparu !

Chaque année, c’est le même refrain : Avec la chute des feuilles, et la récolte de maïs, arrive la promesse de l’arrêt des O.G.M. en plein champ. Cette année on nous annonçait même un gel …en hiver. Ça pourrait devenir comique si ça n’était pas aussi inquiétant. Au printemps arrive donc le dégel et une autorisation de semer. C’est très écolo tout ça, on retrouve le rythme naturel des saisons.

Cette année risque de rentrer tout à fait dans le schéma habituel. Mais avec les trompettes du Grenelle de l’environnement en plus. Toute les radios nous l’ont fait entendre, toute les télés nous l’ont montré, tous les journaux l’ont écrit. Il y aura un moratoire sur les O.G.M. !

Souvenez vous de l’embrassade entre M. Al Gore et notre président, rappelez vous de Messieurs Borloo et Hulot sortant bras dessus bras dessous de la réunion finale. J'ai l'impression que ce n'était que pour la photo!

J’ai sous les yeux le mensuel « Abeilles et fleurs » ouvert à la page de l’extrait du discours de M. Sarkozy prononcé à l’issue du Grenelle de l’environnement . J’y lis bien la phrase : « Mais, dans le respect du principe de précaution, je souhaite que la culture commerciale des OGM pesticides soit suspendue. »

Alors, je m’alarme peut être un peu vite. Mais que peut-on lire dans le projet de loi de M. Borloo ?

-         Dans l’article 1er : « La présente loi s’appuie sur les principes de précaution, de prévention, d’information et de responsabilité inscrits dans la charte de l’environnement, ainsi que sur la liberté de consommer et de produire avec ou sans organisme génétiquement modifié. »

Qui a réclamé de pouvoir consommer librement avec OGM ? Le mot « avec » est en trop ! A lui tout seul, il justifie qu’il n’y ait pas de moratoire.

-         On y lit des avancées certaines à propos de la responsabilité des exploitants agricoles solidairement avec le distributeur de semences par rapport au préjudice économique résultant de la présence accidentelle de l’organisme génétiquement modifié de cette variété dans la production d’un autre exploitant agricole

-         Quelques avancées également sur l’obligation d’assurance et de la déclaration de l’emplacement des parcelles.

-         Mais rien sur l’apiculture ! Sur l’impossibilité de récolte de pollen exempt de pollen O.G.M., sur la distance de semis d’O.G.M. par rapport aux ruchers existants, sur l’antériorité de l’installation des ruchers par rapport à ces semis invasifs.

-         Et surtout pas de décision sur les distances car « les conditions techniques sont fixées par arrêté du ministre chargé de l’agriculture ». C'est-à-dire qu’il faudra se battre tous les ans et les lobbies semenciers auront tout à loisir de déployer leur puissance de nuisance.

Bref, une grande inquiétude pour l’année prochaine.

Et l’envie de vous en informer.

Sur demande (cliquer sur "contact" au bas de la page), je peux vous envoyer la copie de ce projet de loi.

 

Publié dans Nos abeilles en danger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JOY 07/12/2007 13:40

Que dire... c'est navrant et inquiétant. Comme tout ce qui concerne les memebres de la société et ceux qui la dirigent, c'est le pot de terre contre le pot de fer. Pas d'autre choix que subir, dans ce domaine les minorités ont tort...
Bon courage et merci de nous faire partager cette passion.