Soleil et fleurs en avril

Publié le par Jean-Marc NAILLON

Beau temps sur la Dordogne, les fleurs exposent partout: la floraison des pissenlits arrive à son terme, les pruniers ont encore des fleurs, les cerisiers bourdonnent, les poiriers fleurissent, le champ de colza vire doucement au jaune, les abeilles butinent toute la journée et l'activité devant les planches d'envol fait plaisir à voir.

Après les déboires du début de saison, les colonies remontent la pente et seront bien prêtes pour la floraison des acacias.

J'ai effectué une visite des ruches hier car cette explosion de fleurs et le beau temps annoncé pour quelques jours méritent que je porte une attention particulière au développement des colonies. Quatre à cinq cadres de couvain dans les ruches Dadant, à l'exception de deux plus faibles. J'ai ajouté une ou deux cires gaufrée selon la force de la colonie. Les deux ruches warré sont dans une situation bien différentes: elles ont toutes les deux sensiblement la même quantité de couvain (six cadres sur un corps et le couvain qui empiète un peu sur le corps inférieur), mais pour l'une, le corps principal du couvain est au troisième étage (donc pas de soucis pour l'instant d'extension du couvain vers le bas) et pour l'autre il est plutôt au deuxième étage, ce qui signifie qu'il faudra ajouter un quatrième corps sous les trois autres, dans quelques jours. C'est curieux de constater que la grande différence de réserve de miel n'a pas influé sur le développement du couvain. Le nourissement apporté pour palier au manque de provision de la première ruche a donc bien permis à la colonie de se développer au même rythme que l'autre.

Publié dans La conduite des ruches

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Azergues 10/04/2007 18:40

Bonjour,
Ici dans le sud du Beaujolais, le temps clément de ces derniers jours apportent aussi son lot de floraison. j'aurais besoin d'un conseil. Est-il possible que vous me renseignez ?
Azergues